La notion d'objet chez Freud

Publié le par Aurore A.

 Objet
La notion d'objet est envisagée en psychanalyse sous trois aspects principaux : a) en tant que corrélatif de la pulsion : il est ce en quoi et par quoi celle ci cherche à atteindre son but, à savoir un certain type de satisfaction, Il peut s'agir d'une personne ou d'un objet partiel, d'un objet réel ou fantasmatique. b)En tant que corrélatif de l'amour ( ou de la haine) : la relation en cause est avec celle de la personne totale, ou de l'instance du moi,et d'un objet lui même visé comme totalité ( personne , entité, idéal etc.) c) […]

L'objet trouve son origine dans la conception Freudienne, plus précisément dans les Trois essais sur la théorie de la sexualité, 1905, où Freud introduit sa notion de pulsion ( Trieb : pousser). Celle ci est structurée par sa source, son but et son objet. L'objet, représente le moyen par lequel la pulsion atteint son but. Car l'excitation endogène, la pulsion, ne demande qu'à être satisfaite, Toujours en 1905, Freud définit deux caractères propres à la sexualité infantile : «  Elle ne connait pas encore d'objet sexuel, elle est auto-érotique et son but est déterminé par l'activité d'une zone érogènes ». Sa conception évoluera au fil des nouvelles éditions : donc 195, puis 1910, 1915,1920,1924. C'est en 1914 que Freud distingue deux types de choix d'objets : le choix d'objet par étayage et narcissique, dans Pour introduire le Narcissisme. La relation d'objet narcissique est à l'image de la relation du sujet avec lui même.
Il élargit sa notion de 'choix narcissique' :
« On aime : […] selon le type narcissique :
 a) Ce que l'on est
 b) Ce que l'on a été
c) Ce que l'on voudrait être
d) La personne qui a été une partie de la personne propre

 Le choix d'objet par étayage, est un «  type de choix d'objet où l'objet d'amour est élu sur le modèle des figures parentales en tant qu'elles assurent à l'enfant, nourritures, soin et protection. Il trouve son fondement dans le fait que les pulsions sexuelles s'étayent originellement sur les pulsion d'auto conservation ».(3) En accord avec sa théorie sur l'étayage, apparu en 1905 : les fonctions sexuelles s'étayent sur les fonctions vitales. Dans la définition d''Étayage', nous lisons […] le sujet s'appuie sur l'objet des pulsions d'auto conservation dans son choix d'objet d'amour […],  nous pourrions poser l'équation : besoin de nourriture = succion du sein = satisfaction de besoin de nourriture dans un premier temps = la bouche devient zone érogène et le sein objet de plaisir. Freud dit «  ..

Bientôt le besoin de répéter la satisfaction sexuelle se séparera du besoin de nutrition », les deux pulsions, sexuelles et d'auto-conservation sont liées de manière intrinsèques, la première empruntant à la seconde ses sources et ses objets. Cette notion d'étayage trouve sa source, dans l'œuvre de Freud, dans l'analyse de cas comme celui de Dora (1905) où Freud établit une continuité entre l'origine du symptôme hystérique de celle ci : mal de gorge et toux hystérique (symbolisation), fantasme de succion du pénis, réactivation du plaisir archaïque de succion du sein maternel, L'activité de 'succion', le fantasme bucco-génital trouverait donc sa source dans la pulsion d'auto conservation. Le nourrisson recherchera alors le plaisir sexuel dans la tétée, dans le suçotement de la sucette, de ses doigts etc.

La zone érogène est alors la zone buccale, l'objet sur lequel s'étaye la pulsion devient secondaire, la satisfaction de la pulsion sexuelle prendra pou objet le sein, puis, par auto érotisme, les doigts, les lèvres, la langue etc. par suçotement. A cette époque, pour Freud, le choix d'objet sexuel n'est possible qu'à la puberté, les tendances sexuelles émanent des relations infantiles et parentales.

En 1910, dans la deuxième édition des Trois essais, il remanie sa théorie, est déplace sa notion de choix d'objet et d'élaboration fantasmatique de la puberté à l'enfance, grâce, en grande partie, à l'analyse du petit Hans. Patient de sa première analyse d'enfant, il peut observer ce qu'il n'avait pu observer avant : dès 3 ans, le petit garçon a des comportements amoureux envers ses parents et camarades. En 1915, les Trois essais connaisse leur 3ème remaniement avec l'apparition de la notion d'étayage, apparaît aussi dans sa théorie « les phases du développement de l'organisation sexuelle », sa théorie des pulsions se précise. La découverte d'un champ fantasmatique dans l'enfance, fait apparaître la notion d'objet : il dégage des organisations pulsionnelles centrées sur des zones érogènes, « mais structurées par rapport à la relation établie avec l'objet ».

 Il écrit «  L'activité sexuelle dans cette phase,n'est pas séparée de l'ingestion d'aliments, la différenciation de deux courants n'apparaissent pas encore. Les deux activités ont le même objet et le but sexuel est constitué par l'incorporation de l'objet, prototype de ce que sera plus tard l'identification appelée à jouer un rôle important dans le développement psychique » . C'est dans l'édition de 1915 que Freud distingue le choix d'objet narcissique et par étayage. Le narcissisme s'impose à lui pour expliquer l'homosexualité, la genèse de la paranoïa de Schreber, explique comment, celui ci prend son propre corps comme objet d'amour, et amène Schreber a choisir un objet d'amour ayant les mêmes organes génitaux que lui.
Ceci amène Freud à poser la notion de stade narcissique. Freud situe le narcissisme primaire à la naissance. Dans la vie sexuelle, en 1917, il dit «  Originairement au début de la vie psychique, le Moi se trouve investi par les pulsions et en partie capable de satisfaire ses pulsions lui même », il souligne que le monde extérieur n'est pas investi d'intérêt. L'apparition du stade de l'objet signifie que lorsque le nourrisson a un objet source plaisir, il tente de la rapprocher et l'incorporer dans le moi. L'attrait de l'objet dispensateur de plaisir, et alors dit « objet aimé ». Avant d'ouvrir le sujet des Pulsions partielles, revenons un instant sur les zones érogènes.

Dans Névroses,psychoses et perversions publié en 1910, Freud grace à son travail sur l'hystérie, pose le concept de « double emploi » de certains organes, sur «  la difficulté de servir deux maitres à la fois », les mêmes organes et les mêmes systèmes d'organes sont à la dispositions des pulsions sexuelles et des pulsions du moi. Il souligne que la bouche sert à s'alimenter, à parler et à donner ou recevoir des baisers.
Des conséquences pathologie peuvent s'en suivre si le moi n'accepte pas la fonction sexuelle partielle de l'œil, la bouche etc. Les hystériques démontrent bien ce refoulement du moi, certaines perdait la vue, l'usage de leurs jambes ou tout autres pathologie d'organe sans causes physiologiques.
Freud explique l'exemple de la vision, «  Si la pulsion sexuelle partielle qui se sert du regard, la scoptophilie sexuelle, a attiré sur en raison de ses prétentions excessives, la contre offensive des pulsion du Moi, de sorte que les représentations dans lesquelles s'expriment ses aspirations succombent au refoulement et sont écartées de l'accession à la conscience, alors la relation de l'œil et de la vision au Moi et à la conscience est de ce fait perturbée, Le Moi a perdu sa domination sur l'organe qui maintenant se met entièrement à la disposition de la pulsion sexuelle refoulée », Le Moi ne veut plus rien voir. Dans sa théorie de la sexualité infantile, Freud retrace le destin des pulsions partielles. Le destin de ses pulsions partielles varient : refoulement, sublimation ou utilisées dans les préliminaires sexuels par exemple. Par exemple, la sexualité orale se satisfait dans le baiser, l'anale dans l'étreinte. L'autre mode d'emploi de la sexualité pré génitale est dans la perversion. ( ceci sera abordé dans la 3ème partie). A travers l'étude du choix d'objets des enfants et des adolescents, nous pouvons remarqué que les objets sexuels sont calqués sur leurs premières expérience de satisfaction. Le premier objet est donc la mère ou son substitut.

Publié dans concepts et théorie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 16/12/2010 23:06


Bonjour,


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page:CONSCIENCE-GÉOMÉTRIE-INTUITION !

L'INTUITION C'EST MATHÉMATIQUE ?

(fermaton.over-blog.com)

Cordialement

Clovis Simard


fox 15/09/2010 21:41


bonsoir

voilà une coincidence amusante :-) Je pensais votre blog définitivement à l'abandon , je suis venu copier-coller le texte d'Etienne Perrot ce soir pour le mettre dans un article sur mon blog.

Je vais suivre l'évolution de votre blog avec intérêt. a+


Aurore A. 16/09/2010 19:50



bonsoir, quelle coincidence effectivement. merci pour votre interet et j'espere avoir le plaisir de lire vos commentaires éclairés. Apprecierez vous un changement dans mes posts ? je me sens
différentes aujourd'hui,  la relecture de mes posts va dans ce sens. A vous de me donner votre avis :-)) je vous lirais avec grande attention.


 


cordialement



zorg-f 22/08/2010 20:44


difficile!!!!


Philippe 16/08/2010 11:23


Je découvre votre blog. Très intéressant. Vous l'avez arrêté ? Ou en etes-vous aujourd'hui ?
Philippe


Aurore A. 16/09/2010 19:44



bonjour, je reviens sur le blog depuis hier. mon analyse a été épuisante psychiquement, et n'avait plus l'envie d'écrire. toute mon energie 'intellectuelle' si je puis dire, a été aspiré sur le
divan ! je suis a nouveau prête à écrire en esperant que ce blog permette a d'autres de vivre l'experience extraordinaire - difficile certes, meme beaucoup plus que ce que je pensais - de la
psychanalyse. j'ai toujours pensé que notre vie devait avoir un sens, et cela passe par la comprehension de soi, de ce qui nous a construit, de notre mémoire collective, des douleurs et
difficultés, des erreurs etc. tout à un sens pour moi aujourd'hui : mes actes, mes choix et .. mon passé !


 


merci pour votre commentaire


cordialement



zorg-f 01/09/2009 14:55

bonjour amie de la souffrance!

vous en ete au debut de votre histoire!

etes vous analysé!

l'hysterie est une histoire sans fin,elle vous donneras beaucoup et qui vous feras tres mal!

bien à vous

zorg-f

Aurore A. 16/09/2010 19:07



Bonjour je reprends le blog depuis hier apres des mois de coupures, suite a une analyse .. epuisante ! effectivement, mes textes et reves datent du debut de mon aventure psychanalytique. ma
relecture 1 an et demi apres est tres instructive. de l'eau a coulé sous les ponts si je puis dire.  Au plaisir de vous lire, si vous etes encore disposé à me lire.


 


merci pour vos commentaires


:-)